Sélectionner une page

Le Creseb anime le conseil scientifique de la Breizh COP

 

La Région Bretagne, comme les autres régions, est en phase de préparation de son Schéma Régional d’Aménagemement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (Sraddet), Les Sraddet entendent simplifier et renforcer la cohérence entre des documents de planification régionale existants, et les inscrire dans une vision plus transversale. En effet, le Sraddet intègre de nombreux schémas régionaux, qu’ils portent sur la mobilité et les transports, l’air – climat – énergie, les déchets, ou encore la biodiversité. Il est intéressant de noter que ce schéma sera prescriptif, c’est-à-dire que certains documents locaux d’urbanisme et d’aménagement, comme les plans Climat, les SCoT, ou encore les PLU et PLUi, devront respecter les règles du Sraddet régional.

Consciente que la question de l’adaptation au changement climatique va être au cœur des politiques publiques dans les prochaines années, la Région Bretagne a souhaité que cette phase de préparation de son Sraddet s’accompagne d’une démarche équivalente à la COP 21, qui a abouti à l'accord de Paris sur le climat en décembre 2015, visant à identifier des domaines dans lesquels les acteurs régionaux seraient prêts à signer des engagements pour une Bretagne plus durable. Ces engagements seront un des piliers du futur Sraddet de la Bretagne. Cette démarche connue sous le nom de Breizh COP implique tous les partenaires régionaux, institutionnels, acteurs socio-économiques et citoyens, qui sont invités à s’y associer. La co-construction de ce nouveau projet de territoire pour la Bretagne se clôturera en 2019 par un grand rendez-vous citoyen.

La Breizh COP dans son état actuel d’avancement s’appuie sur les 3 temps de concertation organisés entre mars et mai 2017 : le carrefour des transitions à Saint Malo, le carrefour des territoires à Saint Brieuc et le forum des mobilités à Brest. Réunissant près de 1500 personnes, acteurs du développement économique, de l’aménagement, des enjeux environnementaux, acteurs associatifs, ces temps ont permis de partager une ambition commune, de croiser les regards sur les grands enjeux à partager, de hiérarchiser les priorités mais aussi de converger sur la nécessité de développer des approches plus transversales et plus systémiques, "pluri et inter-disciplinaires" pourrait-on dire dans le jargon scientifique.

La démarche Breizh COP s’inscrit plus globalement dans la continuité de travaux prospectifs déjà engagés ces dernières années en Bretagne, notamment par le CESER de Bretagne (Conseil Economique, Social et Environnemental Régional), dont les rendus proposent des pistes d’avenir sur de multiples sujets à enjeux pour la région.

A travers la Breizh COP et son futur Sraddet, la Région se donne comme ambition de maîtriser et d’accélérer la mise en œuvre de toutes les transitions en Bretagne : transition climatique en priorité, mais aussi transition écologique, transition économique, transition sociétale… La démarche étant nouvelle, elle implique aussi une transition méthodologique dans la préparation des documents cadres fixant les orientations de la politique régionale !

Pour parvenir à fédérer et construire ce grand projet régional de développement durable, il convient de mobiliser toutes les parties prenantes et de favoriser une large participation citoyenne. Le secteur académique, comme les autres acteurs de la vie régionale, est bien entendu sollicité.

Le Conseil régional a donc souhaité bénéficier de l’appui d’un conseil scientifique. Le Conseil scientifique est composé d’une vingtaine de membres issus de champs disciplinaires divers, d’université et centres de recherche. Gérard Gruau, chercheur CNRS et co-président du Creseb est membre du Conseil scientifique.

Pour assurer l’animation de ce conseil scientifique, le Conseil régional a souhaité mobiliser la cellule d’animation du Creseb. Le Creseb a, au cours de ses années d’existence, animé de nombreux groupes de travail composés de scientifiques. Fort de cette expérience, mais aussi de par la nature des enjeux liés au Sraddet, d’intégration des politiques publiques, le Creseb a pris la mission d’animation du Conseil scientifique.

Au-delà des aspects méthodologiques liés à l’animation du conseil scientifique, il peut ainsi relayer les nombreux messages entendus régulièrement des acteurs de la gestion de l’eau et des scientifiques ; notamment porter les besoins d’intégration en matière de construction des politiques publiques et en matière de production de connaissances.

Pour plus d’informations sur la démarche Breizh Cop : http://www.breizhcop.bzh/