Sélectionner une page

L’objet et les missions du Creseb

Le Creseb est une plateforme d’échanges entre les acteurs de la gestion intégrée de l’eau et les acteurs scientifiques, qui a vocation à faciliter et organiser le partage de connaissances.

 

Pourquoi le Creseb ?

Les acteurs de la gestion intégrée de l’eau (GIEBV) ont engagé des démarches de planification et d’action au travers de SAGE sur 21 territoires en Bretagne. Ces démarches mobilisent et produisent des connaissances opérationnelles.

Pour ce faire, ces acteurs doivent développer une approche transversale, en associant les élus locaux, les agriculteurs, les entreprises, les associations, les citoyens… Il y a ainsi, une multitude de paramètres à prendre en compte tant sur le plan environnemental que social et économique et une grande diversité des acteurs en présence et des visions.

Cette multitude de paramètres et d’acteurs induit une complexité pour laquelle la mobilisation des connaissances scientifiques constitue un outil essentiel.

Parallèlement, beaucoup de travaux de recherche sont en cours ou achevés en Bretagne. Leur transfert et mise en débat auprès des décideurs publics nécessitent d’être facilités.

C’est donc dans le cadre d’une volonté régionale de partage de la connaissance et de coopération que la communauté bretonne a décidé de créer le Centre de Ressources et d’Expertise Scientifique sur l’Eau en Bretagne

 

 

Quels sont les enjeux du « transfert de connaissances » ?

Le transfert de connaissances peut être défini comme un processus de mise au point et de transmission des connaissances aux utilisateurs, en un langage accessible et en outils utilisables dans des situations réelles (Amara et al., 2004).

Au delà de ce processus descendant des « générateurs de connaissances » aux « utilisateurs », le transfert pose la question de l’appropriation des connaissances. En effet, l’accès aux connaissances ne garantit pas leur utilisation ou leur mise en oeuvre effective. Des études récentes montrent que l’appropriation des sciences doit s’inscrire dans un processus de construction sociale et de mise en débat des connaissances, pour qu’elles puissent réellement accompagner la prise de décision et l’action publique.

Par ailleurs, même si l’on sait que le débat fait avancer les choses et que la controverse ne tient pas qu’aux seules questions scientifiques et techniques restant en suspend ou aux incertitudes, la question de la fiabilité des connaissances utilisées pour la prise de décision est également posée.

 

Pour plus d’informations : consultez la rubrique « La Coopération scientifiques – acteurs de la GIEBV »

Les membres et partenaires du Creseb sont porteurs de questionnements et de savoirs 

Le partage de connaissances et les interactions entre les acteurs opérationnels et les acteurs de la recherche s’opèrent de plusieurs manières. Ainsi, le Creseb…