Sélectionner une page

Comment répondre aux exigences de la DCE face aux pressions sur l’hydrologie dues au changement climatique ?

Le changement climatique va engendrer des perturbations sur les masses d’eau en particulier avec une baisse des débits estivaux annoncée par l’ensemble des simulations réalisées et sur l’ensemble du territoire métropolitain. Ces changements sont déjà visibles dans certains territoires avec des allongements de périodes d’étiages. On constate aussi, et cela va s’accentuer, des augmentations de températures des eaux, des assecs plus prononcés, un risque d’accroissement des pollutions et du niveau trophique etc…
Comment ces évolutions sont-elles intégrées dans les politiques de gestion de l’eau ? Quels problèmes se posent dans leur mise en œuvre actuelle ? En particulier comment répondre aux exigences de la DCE ? Comment aborder le maintien du bon état ? Quelles incidences dans l’instruction des dossiers réglementaires loi sur l’eau par exemple mais aussi études d’impacts ? Quelles priorisations, les choix d’actions à mettre en œuvre dans le cadre de programmes de conquêtes du bon état chimique et écologique de l’eau ou de partage de la ressource ?
Les gestionnaires et décideurs, qu’ils appartiennent à des services de l’Etat, à des collectivités territoriales, à des syndicats de bassins ou autres usagers associatifs… doivent adapter, innover mais aussi à s’interroger face à des situations plus ou moins complexes de masses d’eau à maintenir en bon état ou à reconquérir.

Auteurs : Astee, AFB, Eau de Paris
Type : Journée d'échanges
Date : 26 novembre 2019
Lieu : Paris
Lien : https://www.astee.org/evenements/comment-repondre-aux-exigences-de-la-dce-face-aux-pressions-sur-lhydrologie-dues-au-changement-climatique/