Centre de Ressources et d’Expertise Scientifique sur l’Eau de Bretagne

CGLE 2021 : Séminaire “Quelle place pour l’appui scientifique à la gestion quantitative de la ressource en eau en Bretagne “

Jeudi 6 mai de 9h30 à 10h30

Suivi d’un échange avec les intervenants de 10h30 à 11h30

Le CRESEB propose d’ouvrir un espace pour débattre de l’appui scientifique à la gestion quantitative de la ressource en eau en Bretagne :

  • Où en est-on côté recherche ? quelles initiatives ont vu le jour ? Avec quelles perspectives de résultats opérationnels ? Quels sont les besoins des porteurs de projets pour avancer ?
  • Où en est-on côté territoires ? A quelle(s) échelle(s) s’organisent les réflexions ? Quelles sont les attentes vis-à-vis des scientifiques ?

La problématique de la gestion quantitative des ressources en eau, très vaste, sera abordée par le prisme de deux questions intéressant les gestionnaires : (i) la caractérisation des ressources disponibles, en particulier souterraines, et (ii) les liens entre gestion quantitative et état des écosystèmes aquatiques.

Le premier temps du séminaire sera consacré à l’exposé de travaux scientifiques en cours portant sur ces deux questions.

  1. Le projet Eaux 2050, porté par l’OSUR et le BRGM, vise à caractériser les eaux souterraines à l’échelle régionale en fonction des structures géologiques et hydrodynamiques, évaluer l’impact des changements climatiques sur leur disponibilité, et comprendre comment leur inégale répartition peut être un facteur de vulnérabilité ou d’adaptation.
  2. Les cours d’eau intermittents, bien que très présents en Bretagne, restent relativement peu étudiés. Or ces phénomènes d’assecs, qu’ils soient d’origine naturelle ou anthropogénique, ont des impacts sur les écosystèmes aquatiques qu’il convient d’appréhender dans une perspective de gestion quantitative de l’eau. Plusieurs projets internationaux permettent aujourd’hui d’apporter un éclairage sur ces questions.

Dans un second temps, nous inviterons les participants, notamment les gestionnaires de bassins versants et producteurs d’eau, à débattre avec les intervenants en fonction des problématiques rencontrées sur les territoires.

Publié le 29 avril 2021

Ceci pourrait vous intéresser