Centre de Ressources et d’Expertise Scientifique sur l’Eau de Bretagne

Contribution des équipes scientifiques projet collaboratif

Proposition de contribution des différentes équipes scientifiques au projet


Sommaire

> Equipes scientifiques de la Zone Atelier Brest Iroise – ZABrI

> UMR Smart (A Gohin et P Dupraz)

> UMR ESO et Gerdal

> UFR Agriculture comparée et développement agricole – AgroParisTech

> UMR SAS

> UMR SAD Paysage et UMR PEGASE



Equipes scientifiques de la Zone Atelier Brest Iroise – ZABrI [> document détaillé disponible sur le lien suivant]

Scientifiques : LEMAR, AMURE, GEOMER, LPO, ApoliMer (pour l’IUEM), SAS (pour l’OSUR), le Collège Coopératif en Bretagne (Rennes 2) et METIS (UPMC)


Territoires : Elorn, (Aulne) et Baie de Douarnenez


Moyens sollicités : recrutement d’un ingénieur de recherche (2 ans) + un chargé de mission en charge de l’accompagnement de l’animation de l’exercice + travaux de stagiaires


Proposition de contribution :

Ce projet est complémentaire d’un projet international (ARTISTICC) autour de la question de l’adaptation au changement, et en particulier au changement climatique. Dans le cadre de ce projet, les scientifiques de la ZABrI seront amenés à développer des scénarios d’évolution possibles de l’écosystème de la Rade de Brest d’ici 2050.

Les actions qu’il est proposé de conduire dans ce projet sont les suivantes : [> document détaillé disponible sur le lien suivant]

    • Développement d’un modèle intégré terre-mer.
    • Recueil des données socio-économiques
    • Régionalisation des modèles climatiques du GIEC
    • Co-construction des scénarios d’évolution du socio-écosystème
    • Modélisation économico-écologique
    • Utilisation de l’outil pour la construction et l’interprétation des scénarios
    • Recherche sur la démarche ainsi que sur ses implications sur la décision politique

UMR Smart (A Gohin et P Dupraz) [> document détaillé disponible sur le lien suivant]


Territoires : Haute-Rance (et 2 autres territoires ou une échelle supra territoriale ?)


Moyens sollicités : recrutement d’un ingénieur de recherche (2 ans) + travaux de stagiaires


Proposition de contribution :

  • Mesure des actuels emplois directs et induits à travers la construction d’une Matrice de Comptabilité Sociale (MCS) « localisée »,
  • Définition de scénarios de changements de pratiques agricoles en lien avec les scientifiques des SHS en charge de l’animation de la réflexion sur les trajectoires,
  • Simulation des impacts induits de ces scénarios en termes d’emplois directs et induits

UMR ESO et Gerdal [> document disponible sur le lien suivant]

Marion DIAZ et Catherine DARROT (Agrocampus Ouest- UMR ESO), Claire RUAULT (GERDAL), Véronique VAN TILBEURGH (Université Rennes 1- UMR ESO)


Territoires : Haute-Rance, Couesnon et 1 autre territoire


Moyens sollicités : recrutement d’un ingénieur de recherche (2 ans) + travaux de stagiaires ou d’ateliers d’étudiants + accompagnement du GERDAL


Proposition de contribution : [> document disponible sur le lien suivant]

  • Un appui méthodologique pour la conception et la conduite des dispositifs de travail (définition du dispositif de travail et animation des groupes de travail avec les acteurs) ;
  • Des contributions directes à l’élaboration des scénarios et à leur évaluation au sein des groupes de prospective ;
  • Des travaux d’étude et d’analyse complémentaires visant une meilleure compréhension des territoires et des processus en jeu, sous l’angle notamment des dynamiques d’acteurs, des débats et des systèmes de normes (conceptions) dans lesquels s’inscrit la réflexion sur les changements de pratiques agricoles en lien avec l’enjeu de qualité de l’eau ;
  • Des travaux d’analyse complémentaires pour comparer les dispositifs de prospective mis en place sur différents territoires et capitaliser les connaissances produites.


UFR Agriculture comparée et développement agricole [> document disponible sur le lien suivant]

Territoires : Lieue de Grève (et Blavet et Couesnon ?)

Moyens sollicités : recrutement d’un ingénieur de recherche pendant 1 an

Proposition de contribution : [> document détaillé disponible sur le lien suivant]

  • Réalisation du diagnostic agraire de la petite région agricole [en cours sur le Blavet (Evel et une partie de la rive droite du Blavet) et sur le Couesnon, à actualiser sur le BV de la Lieue de Grève]
  • Reconstitution des trajectoires d’évolution des systèmes de production avec et sans projet d’évolution.
  • Evaluation économique (avec et sans projet) : conséquences sur le revenu des exploitations et sur la filière économique.
  • Evaluation environnementale : conséquences de ces trajectoires sur la qualité de l’eau – Croisement avec des travaux en cours sur l’analyse du cycle de vie sur les bassins versants de la Lieue de Grève (thèse sur la mise en place d’une ACV territoriale et post doc sur une ACV multicritères dans le cadre du programme de recherche « Cantogether »)


UMR SAS [> document détaillé disponible sur le lien suivant]

Territoires : Blavet (Evel et une partie de la rive droite du Blavet) et Lieue de Grève (en lien avec l’AgroParisTech)

Moyens sollicités : frais de fonctionnement et stagiaires (implication des scientifiques travaillant sur le projet ESCAPADE)

Proposition de contribution :

Des scientifiques de l’UMS SAS sont impliqués dans le cadre d’un projet ANR (le projet ESCAPADE) sur le territoire du Blavet. Ainsi, concernant spécifiquement ce territoire, des liens avec le projet ESCAPADE pourront être envisagés.


Le projet ESCAPADE (http://www.n-escapade.fr/) vise à rechercher des voies innovantes à l’échelle du territoire, complémentaires des approches classiques aux échelles de la parcelle et de l’exploitation agricole, pour optimiser l’usage de l’azote et en réduire les pertes dans l’environnement, et ainsi préserver durablement les agro-écosystèmes tout en maintenant la productivité des systèmes de production. Il est structuré en quatre tâches scientifiques :

  • co-construction et évaluation des scénarios décrits ci-dessus,
  • acquisition de connaissances et développement de modèles intégrant la cascade de l’azote dans les paysages,
  • utilisation des connaissances acquises pour la modélisation et la gestion de l’azote dans des territoires plus vastes,
  • acquisition de données pour l’application des modèles développés à quelques sites contrastés.

La diffusion des résultats auprès des agriculteurs se fera en particulier par les instituts techniques partenaires et les coopératives associées au projet.




UMR SAD Paysage et UMR PEGASE

Territoires : non défini

Moyens sollicités : – (implication des scientifiques sous réserve de leurs disponibilités)

Proposition de contribution :

Les scientifiques des UMR SAD et PEGASE impliqués jusqu’à présent [Luc Delaby (UMR PEGASE), Jean-Yves Dourmad (UMR PEGASE), Gilles Martel (UMR SAD)] sont d’accord, sous réserve de leurs disponibilités :

> pour s’impliquer dans le comité du suivi de ce projet,

> pour être sollicités ponctuellement par les personnes recrutées dédiées (socio-économistes) pour apporter des éclairages sur les trajectoires. Ils peuvent également apporter des éléments d’intérêt (innovations) pour alimenter les scénarios/trajectoires.

> éventuellement pour intervenir sur les territoires dans le cadre d’exposés spécialisés sur un thème d’intérêt pour le collectif en charge de l’exercice de prospective.

Ces scientifiques se positionnent comme des personnes ressources dans le cadre de ce projet.

Publié le 13 juin 2014

Ceci pourrait vous intéresser