Centre de Ressources et d’Expertise Scientifique sur l’Eau de Bretagne

Evaluer et communiquer les incertitudes associées aux prévisions hydrologiques pour mieux partager l’information

<div style=”clear:both !important;height:15px;”></div>

Évaluer et communiquer les incertitudes associées aux prévisions hydrologiques pour mieux partager l’information

 

Dans le cadre de la modernisation du service Vigicrues (www.vigicrues.gouv.fr) et plus généralement de l’amélioration du dispositif de prévision des crues en France, le SCHAPI3 a engagé en 2012 une réflexion sur l’estimation et la communication des incertitudes associées aux prévisions hydrologiques. Cette réflexion a été confiée à deux groupes de travail. Le premier, composé de membres du Conseil scientifique et technique du SCHAPI a mené une réflexion sur les conditions et les modalités de production de prévisions, articulée autour de trois questions : le degré d’incertitude acceptable pour les utilisateurs, l’estimation quantitative des incertitudes, la représentation et la communication des incertitudes. Le second groupe, constitué d’agents du SCHAPI et de services de prévision des crues a été chargé de proposer et de tester des solutions techniques pour l’estimation et la publication des incertitudes associées aux prévisions. Les principales conclusions de ces deux groupes permettent d’apprécier ce que pourrait être l’évolution des produits de prévision des crues et des inondations à court terme. Les principaux obstacles à la diffusion des incertitudes de prévision ne sont cependant pas techniques, mais institutionnels et socio­logiques. Un important travail de préparation des principaux utilisateurs des prévisions hydrologiques, notamment les acteurs de la gestion de crise, sera donc nécessaire avant que la diffusion de ces prévisions enrichies puisse être pleinement efficace.

 

Auteur : La Houille blanche

Type : Article d’information

Date de parution : 4 août 2016

Lien : http://www.shf-lhb.org/articles/lhb/abs/2016/04/lhb2016035/lhb2016035.html?utm_source=email_alert_lhb&utm_medium=email&utm_campaign=2016-09-30

Publié le 3 novembre 2016

Ceci pourrait vous intéresser