Centre de Ressources et d’Expertise Scientifique sur l’Eau de Bretagne

Kétoprofène et ibuprofène : pas de risque sanitaire lié à leur présence dans les eaux destinées à la consommation humaine

<div style=”clear:both !important;height:15px;”></div>

Kétoprofène et ibuprofène : pas de risque sanitaire lié à leur présence dans les eaux destinées à la consommation humaine

La présence de résidus de médicaments dans les eaux mobilise depuis plusieurs années les autorités sanitaires et la communauté scientifique. L’Anses travaille sur cette thématique depuis 2006 et a notamment proposé, en 2013, une méthode générale d’évaluation des risques sanitaires liés à la présence de résidus de médicaments dans les eaux destinées à la consommation humaine (EDCH). Apres avoir appliqué cette méthode à un médicament à usage humain fréquemment retrouvé dans les eaux (la carbamazépine) et à trois antibiotiques vétérinaires (danofloxacine, tylosine et florfénicol), l’Agence a utilisé cette méthode pour évaluer les risques liés à la présence dans les EDCH de deux anti-inflammatoires non stéroïdiens utilisés en France : le kétoprofène et l’ibuprofène. Elle publie aujourd’hui son avis dans lequel elle conclut à l’absence de risque sanitaire lié à la présence de kétoprofène ou d’ibuprofène dans les EDCH, aux concentrations connues en France.

Auteur : Anses

Type : publication

Date : 15 juillet 2015

Lien : https://www.anses.fr/fr/content/k%C3%A9toprof%C3%A8ne-et-ibuprof%C3%A8ne-pas-de-risque-sanitaire-li%C3%A9-%C3%A0-leur-pr%C3%A9sence-dans-les-eaux

Publié le 5 août 2015

Ceci pourrait vous intéresser