Le projet BOSCO Bretagne

Ressource | Projet de recherche, étude | Publié le 12 oct. 2021
Image -
Type : Projet de recherche
Début de projet : Février 2021
Durée : 24 mois
Porteurs : Université de rennes 1 – CNRS (Projet partenarial impliquant : OSUR, DREAL, Météo France, CEBR, CRAB, OEB, GéoBretagne, GIS BRETEL, entreprise KERMAP)
Financeurs : Space Climate Observatory (SCO) France

Le projet BOSCO Bretagne a été labellisé dans le cadre du second appel à projet Space Climate Observatory (SCO) France. Il propose de co-construire un service d’estimation de teneur en eau sur le territoire breton à très haute résolution spatiale et temporelle, pertinente pour la gestion agricole et des ressources en eau.

L’ambition du projet BOSCO est double : (1) Surveiller l’évolution de la teneur en eau des sols et la persistance de conditions sèches à l’échelle de la région Bretagne en cohérence avec l’échelle de la gestion et des écoulements d’eau ; (2) Co construire des outils de diagnostic, d’analyse et de services avec les acteurs et gestionnaires pour l’aide à la décision, et appuyer les politiques publiques à l’adaptation (ressources en eau, agriculture, préservation des écosystèmes). 

Les résultats attendus, et produits finaux sont :

  • Teneur en eau à très haute résolution spatiale (parcelle) et temporelle (2-3 jours)
  • Estimation de teneur en eau sur l’épaisseur racinaire (parcelle, 2-3 jours)
  • Estimation de la recharge (parcelle 2-3 jours)

Le principal outil de diffusion des données s’intègre dans la démarche « Copernicus Régional » et sera associé au visualisateur Mviewer développé par la région Bretagne, utilisé et promu par GéoBretagne.

Une interface de visualisation sera développée pour valoriser les flux de données continus (tous les 2-3 jours), hébergés et diffusés par l’entreprise KERMAP sous la forme de données ouvertes qui alimenteront également la base de données THEIA. Cette interface sera capable de visualiser des cartes à différentes dates ou issues d’opérations statistiques (variabilité, persistance), d’afficher l’évolution temporelle par objet à différentes échelles d’intérêt pour les utilisateurs (parcelle, îlot, commune, bassin-versant). 

Le projet est porté par l’Université de Rennes 1 – CNRS. il est construit autour de laboratoires de recherche (développeurs de code), d’entreprises(traitement opérationnel et produits dérivés), d’observatoires au sol (validation des données), et d’utilisateurs finaux (DREAL, Météo France, Eau du bassin Rennais, Chambre d’agriculture) en charge de la gestion des risques et la mise en œuvre des politiques publiques afférentes à l’agriculture, la gestion des ressources, la protection des écosystèmes. Le projet s’appuie également sur des « facilitateurs », c’est-à-dire des centres d’expertise qui participent activement à l’usage et la valorisation des données satellitaires (GIS BRETEL), la diffusion des données par des outils accessibles (GéoBretagne) et la valorisation des données environnementales auprès des territoires (Observatoire de l’Environnement en Bretagne).