PLAV : l’appui scientifique s’organise

Thématique | Algues vertes | Publié le 15 avril 2021
Image -

A la demande du Comité de pilotage régional du second plan de lutte contre les algues vertes (PLAV2), le Creseb intervient depuis 2016 pour organiser un appui scientifique aux territoires et à la gouvernance régionale, tout au long du plan. En effet, en tant que plateforme d’échange et de structuration des coopérations entre les acteurs de la gestion intégrée de l’eau et les acteurs scientifiques, le Creseb a acquis une expérience dans la mobilisation des connaissances scientifiques et des chercheurs au profit des actions de préservation de la ressource en eau.

Définition du cadre de l’appui scientifique au PLAV2

En début d’année 2016, l’Etat et la Région sollicitaient le Creseb pour organiser l’appui scientifique dans le cadre du second plan de lutte contre les algues vertes (PLAV2). Par rapport au PLAV 1 (2010-2015), il s’agissait de changer l’approche quant à l’implication des scientifiques, notamment d’améliorer la qualité des interactions entre chercheurs et acteurs de la gestion de l’eau.

Une première phase consistait à définir la manière d’organiser l’appui scientifique et recenser les attentes de chacun des acteurs. Des temps d’échanges étaient ainsi organisés. Ils ont permis de construire un document cadre décrivant un certain nombre de principes relatifs à la conception de l’appui scientifique.

Ces principes sont les suivants :

  • En premier lieu, il s’agit de faire reconnaître l’importance de la connaissance scientifique comme un outil d’aide à la décision dans un contexte complexe comme peuvent l’être les territoires des baies algues vertes ;
  • Ensuite, l’indépendance des scientifiques a été mise en avant comme une condition indispensable au bon déroulé des travaux du groupe d’appui scientifique ;
  • En cohérence avec la vocation du Creseb qui consiste à rapprocher les lieux de production des connaissances avec les lieux de son utilisation, l’appui scientifique est fondé sur l’échange entre scientifiques et acteurs de la gestion de l’eau ; il est aussi fondé sur la reconnaissance du fait que les savoirs et la connaissance ne sont pas uniquement détenus par les scientifiques professionnels, mais que l’ensemble des acteurs est porteur de savoirs

Des prérequis ont aussi été mis en avant par les scientifiques, à savoir  disposer d’un bilan du premier plan algues vertes ainsi que de moyens pour organiser l’accompagnement de ce second plan.

Mise en place d’un groupe permanent de scientifiques

L’organisation proposée met en avant la constitution d’un « groupe d’appui permanent » dont la mission consiste à organiser et apporter un appui scientifique tout au long du plan, en fonction des connaissances existantes et des besoins identifiés tant par les acteurs opérationnels que par les scientifiques. Ainsi, un groupe permanent a été mis en place et est composé d’une quinzaine de membres recouvrant différents domaines de compétence et d’expertise, permettant une approche pluridisciplinaire. Deux référents coordinateurs ont été nommés.

De façon complémentaire, la mise en place d’un appui scientifique « à géométrie variable », sous forme de groupe de travail est envisageable afin d’élargir ou cibler les compétences scientifiques nécessaires en fonction des questions posées.

La cellule du Creseb assure la coordination et l’animation de ce groupe ainsi que le lien avec les équipes porteuses des projets de territoire des baies Algues Vertes et avec la Coordination régionale du PLAV2.

Liste des membres du groupe d’appui scientifique permanent

AQULINALucUniversité de Rennes 1 – UMR Géosciences (hydrogéologie)
BAILLYDenisUniversité de Bretagne Occidentale, Brest – UMR Amure (économie)
BALLUSylvainCentre d’étude et de valorisation des algues (CEVA)
DARROTCatherineAgrocampus Ouest – UMR Eso (sociologie)
DELABYLucINRAE Le Rheu – UMR Pegase (productions animales)
DOURMADJean-YvesINRAE St Gilles – UMR Pegase (productions animales)
DUPONT *NadiaUniversité de Rennes 2 – UMR Eso (espaces et sociétés)
DURAND *PatrickINRAE Rennes  – UMR Sas (agro/hydrosystèmes – hydrologie, agronomie, modélisation)
GRUAUGérardCNRS – Université de Rennes 1  – UMR Géosciences (hydrologie, géochimie)
HERVE-FOURNEREAUNathalieCNRS – Université de Rennes 1 – UMR Iode (droit de l’environnement)
LE GOFFEPhilippeAgrocampus Ouest – UMR Smart (économie)
LEVAINAlixUniversité de Bretagne Occidentale, Brest – UMR Amure (anthropologie)
PARNAUDEAUVirginieINRAE Rennes  – UMR Sas (sol – agro/hydrosystèmes – agronomie)
RAGUENEAUOlivierUniversité de Bretagne Occidentale, Brest (sciences de l’environnement)
VERTESFrançoiseINRAE Quimper  – UMR Sas (sol – agro/hydrosystèmes – agronomie)
* Référents coordinateurs
Algues vertes
PLAV 2 : Comment s’organise l’appui scientifique ?

En savoir plus

Site web du CRESEB

Dès 2016, le Creseb a été sollicité par l’Etat et la Région Bretagne afin d’organiser l’appui scientifique dans le cadre du second plan de lutte contre la prolifération les algues vertes (PLAV2).

Le Creseb accompagne des projets de recherche sur cette thématique, organise régulièrement des journées d’échanges avec les scientifiques et les acteurs de la gestion intégrée de l’eau. De nombreuses ressources documentaires sont également référencées su son site.

Retrouvez ici l’ensemble des contenus référencés sur le site du Creseb ayant attrait aux marées vertes.