Changement de pratiques : co-construire des réponses adaptées aux territoires bretons

Thématique | Changement de pratiques en agriculture | Publié le 01 avril 2020
Image -

Suite à l’analyse des besoins des acteurs de la gestion intégrée de l’eau et à l’approfondissement de l’état des lieux des connaissances scientifiques et des outils existants concernant l’évaluation des impacts socio-économiques du changement de pratiques en agriculture, le Creseb contribue à animer la concertation et la co-construction des réponses à apporter.

Table of Contents

Création d’un groupe d’experts acteurs de territoires/scientifiques

Le CRESEB a apporté une première réponse aux interrogations exprimés par les acteurs de territoires en créant un groupe d’experts constitué d’acteurs de territoires et de scientifiques. Dans la dynamique des réunions d’échanges de 2011, le groupe d’experts a proposé d’approfondir l’inventaire des connaissances scientifiques et outils disponibles sur ces questions, d’organiser des rencontres afin de « traduire » ces connaissances en vue de leur appropriation par les territoires, d’être force de proposition pour l’acquisition de nouvelles connaissances.

Participation aux groupes et réunions de travail

  • René REGNAULT, SAGE Rance Frémur Baie de Beaussais
  • Anne LEGEAY, SAGE Rance Frémur Baie de Beaussais
  • Vincent BOAGLIO, Animateur du bassin versant de la Rance aval
  • Marie-Christine TOQUET, SAGE Arguenon Baie de la Fresnaye
  • Michel ELEDJAM, Bassin versant de la baie de la Fresnaye
  • François DAVID, Bassin versant du Gouët
  • Céline QUELO, Bassin versant de l’Ic et côtiers
  • Sylvie LEROY, SAGE Couesnon
  • Julie BUENO, Bassin versant du Haut Couesnon
  • Nolwenn LE GAC, SAGE Elorn
  • Jean-Pierre ARRONDEAU, SAGE Vilaine
  • Véronique VAN TILBEURGH, laboratoire ESO Espaces et Sociétés UMR CNRS 6590 – Université Rennes2
  • Anne-Sophie LEON, laboratoire ESO Espaces et Sociétés UMR CNRS 6590 – Université Rennes 2
  • Emanuelle HELLIER, laboratoire ESO Espaces et Sociétés UMR CNRS 6590 – Université Rennes 2
  • Claire RUAULT, Gerdal
  • Alexandre GOHIN, UMR SMART – INRA

Appui / conseil / relecture / relais d’information

  • Matéo CORDIER, Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines
  • Christian NICOURT, INRA RITME
  • Benoit RUBIN, Chef du service Ouest – Institut de l’Elevage
  • Luc DELABY, UMR Inra / Agrocampus Ouest “production du lait”
  • Jean-Marie LUSSON, Réseau Agriculture Durable
  • Hélène BRIVES, UFR de sociologie – AgroParisTech
  • Alix Levain, Muséum National d’Histoire Naturel
  • Nadège GARAMBOIS, UFR Agriculture comparée et développement agricole – AgroParisTech
  • Sophie DEVIENNE, UFR Agriculture comparée et développement agricole – AgroParisTech
  • Mathilde BOUTIN, ADAGE 35
  • Eric RAVENET, Direction de l’Agriculture et des Espaces Ruraux et Naturels (DAERN) – CG22
  • Catherine LE ROHELLEC, SAGRI – Conseil Régional de Bretagne
  • Anne-Charlotte DOCKES, Institut de l’Elevage

Présentation de l’état des lieux et échange avec les acteurs de la gestion intégrée de l’eau

Entre septembre 2011 et mars 2012, la cellule d’animation du Creseb a réalisé un premier inventaire des connaissances scientifiques et outils disponibles permettant d’apporter des éléments de réponse à la question : « comment évaluer les conséquences économiques d’un changement de pratiques / de systèmes agricoles ? »

En 2012, l’Université de Rennes 2 a réalisé un inventaire des connaissances scientifiques et outils disponibles relatifs à l’analyse sociologique de l’évolution des comportements dans le cadre d’un changement de pratiques et de systèmes agricoles. Pour ce faire, Anne Sophie LEON sous la direction de Véronique VAN TILBEURGH (Maître de Conférences en Sociologie) a mené une étude bibliographique accompagnée d’échanges avec des scientifiques français ayant conduit des travaux de recherche dans les différents domaines concernés.

Afin de « traduire » ces connaissances en vue de leur appropriation par les acteurs de la gestion de l’eau, les résultats de l’étude bibliographique menée par l’Université de Rennes 2 ont été présentés lors de rencontres organisées sur le territoire breton en juin 2012, sur 6 lieux différents, et réunissant des petits groupes de membres de CLE et de techniciens des structures de SAGE et de BV.

Objectifs des rencontres

 Les échanges lors de ces rencontres visaient à :

  • comprendre les questions posées et les mots utilisés sur les territoires ainsi que ce qui fait la particularité du territoire et du changement de pratiques agricoles,
  • comprendre les situations locales permettant d’identifier d’éventuels leviers adaptés aux spécificités des territoires,
  • recenser des expériences novatrices / ayant fonctionné sur les territoires,
  • définir ensemble les outils et méthodes pour traduire ces connaissances issues de l’étude bibliographique en vue de leur appropriation (ex : définition de la forme et du fond de fiches opérationnelles, présentation, cahier des charge de formation …).

Participants aux rencontres

Chaque territoire a sollicité les personnes pouvant être intéressées directement pour participer à ces rencontres. Aux cours de ces 6 rencontres, étaient présents, des animateurs de SAGE et BV (6/6), quelques élus locaux membres des CLE (4/6), quelques représentants des Chambres d’Agriculture membres des CLE (3/6), 1 représentant de l’association Eau&Rivières (1/6).

Les échanges étaient donc très différents tant sur le fond que sur la forme. En fonction des réunions et des participants, le niveau d’intérêt pour cette synthèse a été très différent :

  • certains animateurs démontrent une bonne connaissance de ces problématiques souvent en lien avec la réalisation d’un diagnostic socio-agricole sur leur territoire,
  • quand certains participants voient un intérêt pour une diffusion plus large de ce travail (par exemple au sein de la CLE) d’autres soulèvent l’aspect peu opérationnel de la présentation (remarque : il s’agit d’une phase intermédiaire du travail de traduction des connaissances),
  • par ailleurs, les échanges entre les différents territoires dans le cadre de ces rencontres sont appréciés.

Attentes quant à la traduction des connaissances scientifiques

Les attentes et propositions sont donc très diverses en fonction des acteurs et des territoires, avec :

  • la mise en forme de la synthèse bibliographique illustrée d’exemples avec différents niveaux de lecture adaptés aux publics cibles et différentes portes d’entrée (par thème, par question,…),
  • l’élaboration de cahiers de charges de formations en direction des techniciens et des élus membres des CLE,
  • l’organisation d’échanges avec un public élargi sur les territoires : quel public ? comment ? La mise en place de tels moments d’échanges sur la base du travail réalisé par AS Léon devra être préparée de concert avec les techniciens afin de l’adapter aux spécificités du territoire.

Remarque : les fiches opérationnelles n’apparaissent pas être un outil opportun.

Points d’attention

Par ailleurs différents points d’attention ont été soulevés concernant :

  • le vocabulaire employé,
  • la nécessaire prise en compte des spécificités de chaque territoire : la différenciation des filières en identifiant les angles d’approches les plus adaptés à chacune, l’historique et l’avancement de la réflexion sur le territoire,
  • l’identification de l’échelle la plus pertinente (sous bassin-versant).
  • la prise en compte des positionnements et des rôles des différents acteurs par rapport au changement : la CLE, l’animateur, les collectivités, les agriculteurs, …
  • la perception de ce travail par les agriculteurs. L’angle de présentation et le vocabulaire devront être bien choisis si des agriculteurs participent aux rencontres.
champ de maïs, haie et arbres, le riellec
Analyser les connaissances et outils disponibles sur les facteurs de changements

Organisation de journées d’échanges

Entre 2012 et 2019, plusieurs rencontres et journées d’échanges et de restitution des réflexions et connaissances ont été organisées par le Creseb sur l’impact des changements de pratiques et de systèmes agricoles tant sur le plan environnemental que sur le plan socioéconomique.

pommes de terre au magasin court circuit
Changement de pratiques en agriculture: évolution des comportements et conséquences socio-économiques
Flux d’azote et changement de pratiques agricoles | Rencontres ateliers du Creseb
Troupeau de Jersiaises devant la mer, Bréhat (22)
Agriculture à très basses fuites d’azote : des expérimentations conduites en Bretagne
Reconquête de la qualité de l’eau : prospective sur l’évolution des systèmes agricoles bretons

Etre force de proposition pour l’acquisition de nouvelles connaissances

L’analyse des connaissances disponibles a mis notamment en exergue l’absence d’outils adaptés pour évaluer les conséquences socio-économiques d’un changement de pratiques ou de systèmes agricole pour l’ensemble de la filière agricole ou à l’échelle d’un territoire. Un projet coordonné par le Creseb a émergé en 2014 après une phase de co-construction. Les territoires pilotes ont été sélectionnés suite à un appel à candidatures : les bassins versants de la Haute-Rance et du Couesnon d’une part, et le bassin versant du Blavet morbihannais d’autre part.

  • Le projet sur la Haute-Rance et le Couesnon,  ‘Prospective sur l’évolution des pratiques et systèmes agricoles sur des territoires bretons en lien avec la reconquête de la qualité de l’eau – étude des impacts des évolutions sur les revenus, les emplois directs et induits’, a été accompagné par 3 équipes scientifiques : Gerdal, INRAE (UMR SMART-LERECO) et IDELE
  • Le projet sur le Blavet morbihannais, ‘Evaluation économique et environnementale du passage à des systèmes de production économes en intrants sur le bassin versant du Blavet – ISECA’, a été accompagné par 2 équipes scientifiques : AgroParisTech (UFR Agriculture comparée et développement agricole) et INRAE (UMR SAS).
Kerpont entourée d'un prairie à saint-gildas
Impact socio-économique du changement de pratique en agriculture Bretagne

En savoir plus

Le site web du Creseb

Dès 2011, la question relative à l’approche socio-économique du changement de pratiques et de systèmes agricoles a été jugée prioritaire par les membres du Creseb.

Depuis, le Creseb accompagne des projets de recherche sur cette thématique, organise régulièrement des journées d’échanges avec les scientifiques et les acteurs de la gestion intégrée de l’eau. De nombreuses ressources documentaires sont également référencées sur son site.

Retrouvez ici l’ensemble des contenus référencés sur le site du Creseb ayant attrait à cette question.